Dihydroxyacétone : Qu’est-ce que la DHA et comment agit-elle dans les autobronzants?

Dihydroxyacetone: What Is DHA and How Does It Make You Tan?

Les autobronzants sont de plus en plus populaires à mesure qu’un nombre croissant de recherches exposent les dangers des rayons UV causés par le bronzage en salon ou à l’extérieur. Le bronzage est une tendance beauté depuis plusieurs décennies, et de nombreuses personnes se tournent vers les autobronzants en tant que solution de rechange plus sûre. Un des ingrédients les plus couramment utilisés dans les autobronzants est la dihydroxyacétone, plus connue sous l’appellation DHA.

La DHA provient majoritairement de la betterave à sucre et de la canne à sucre. Un simple glucide, la DHA est actuellement la seule substance approuvée par Santé Canada pour le bronzage de la peau et est l’ingrédient le plus couramment utilisé dans les autobronzants. Lorsqu’on l’utilise correctement, la DHA est une façon non toxique de créer temporairement un effet brunissant sur la peau. Cette substance agit au contact des acides aminés présents dans la kératine de votre peau pour lui donner un teint ensoleillé.

Comment la DHA est-elle devenue un agent de bronzage sans soleil?

Des scientifiques ont découvert tout à fait accidentellement que la dihydroxyacétone pouvait bronzer la peau. Tout a commencé dans les années 1920 lorsque des scientifiques allemands ont utilisé la DHA dans le cadre d’analyses aux rayons X. Lorsque la substance a accidentellement été renversée sur de la peau, les scientifiques ont remarqué que la région touchée brunissait temporairement après quelques heures d’exposition.

Un article publié par les U.S. National Institutes of Health (en anglais) ajoute que dans les années 1950, une chercheuse de l’Université de Cincinnati a fait une découverte similaire. Eva Wittgenstein a mené des études dans lesquelles la DHA était utilisée comme traitement oral pour la glycogénose. Lorsque les enfants en ingéraient de grandes doses, ils en renversaient parfois sur leur peau qui brunissait par la suite après quelques heures.

Dans les années 1940, la première lotion de bronzage sans soleil avait apparemment été lancée en Californie. Par la suite, dans les années 1960, les lotions bronzantes ont gagné en popularité, et dans les années 1970, la FDA a inclus la DHA de façon permanente dans sa liste d’ingrédients approuvés pour un usage cosmétique. Depuis, aucune étude n’a pu démontrer une autre option de rechange pour donner un bronzage d’apparence naturelle et sans danger pour la peau.

Lorsque les autobronzants sont apparus sur le marché, la majorité des formules contenant de la DHA avaient tendance à rendre la peau plus orange que brune. Toutefois, en raison de la forte demande, l’industrie cosmétique a apporté des améliorations significatives. Les autobronzants Éclat NaturelMD de JergensMD sont conçus pour reproduire le joli hâle d’été que tant d’amateurs de bronzage recherchent. 

Comment la DHA agit-elle pour bronzer la peau?

La DHA provient de la glycérine, un liquide visqueux non toxique au goût sucré. La DHA et les autobronzants sans soleil ne sont toutefois pas comestibles. Les scientifiques utilisent la fermentation microbienne pour créer cette glycérine à partir de sucres simples. Cette substance assombrit ensuite la peau en causant une réaction de Maillard. Ce terme décrit le processus où les acides aminés réagissent au contact des sucres.

La concentration de DHA utilisée dans les hydratants autobronzants varie généralement d’un produit à l’autre. Les autobronzants graduels ont tendance à contenir moins de DHA, tandis que ceux qui promettent des résultats instantanés en contiennent un plus grand pourcentage. Une fois assombrie, la peau conserve cette couleur quelques jours avant de pâlir en trois à dix jours.

Peu importe la raison pour laquelle les gens utilisent des crèmes et des lotions à base de DHA, une chose qui déplaît à tous dans ce produit est l’odeur qu’il laisse sur la peau. Hailey Hemmer, scientifique pour les soins de la peau de JergensMD, explique qu’« à mesure que les produits bronzants agissent pour assombrir la peau, une odeur particulière peut se développer sur certaines peaux. Cette odeur fait partie du processus bronzant.

Certaines personnes nous ont dit que leur peau avait la même odeur qu’après une journée à la plage, une odeur de chaleur et de grillé. L’odeur est différente d’une personne à l’autre. Toutefois, le parfum utilisé dans les produits Éclat NaturelMD de JergensMD aide à bloquer l’odeur pour de nombreux consommateurs qui ont essayé le produit. »

 

Une utilisation de la DHA pour bronzer la peau est-elle sans danger?

Pour obtenir un éclat d’apparence naturelle, l’application de la dihydroxyacétone par l’intermédiaire d’un autobronzant est le choix le plus sûr. Différentes études ont confirmé que cette solution est beaucoup plus sûre que le bronzage en salon ou à l’extérieur qui met les gens à risque de développer le mélanome, le plus meurtrier des cancers de la peau. Selon l’American Academy of Dermatology (en anglais), le risque de développer un mélanome augmente d’au moins 59 % pour les personnes qui commencent à utiliser les lits de bronzage avant 35 ans. En revanche, il y a maintenant des dizaines d’années que des organismes du monde entier approuvent l’utilisation de la DHA comme autobronzant. Il est toutefois important de ne pas inhaler de DHA et de ne pas en appliquer sur des régions où il y a des muqueuses, comme autour des yeux, près des lèvres ou en dessous du nez.

Au moment d’utiliser des produits autobronzants, les experts en soins de la peau conseillent aux consommateurs d’éviter de trop s’exposer au soleil et d’appliquer régulièrement de l’écran solaire. L’apparence d’une peau bronzée ne signifie pas que les autobronzants procurent une protection suffisante contre les rayons nocifs du soleil. Lorsque vous passez du temps à l’extérieur, assurez-vous de porter un écran solaire avec un FPS d’au moins 30 pour protéger votre peau du soleil.

Quels sont certains des meilleurs conseils d’autobronzage?

Acheter notre ensemble autobronzant


En plus de suivre les instructions spécifiques au produit, vous auriez avantage à suivre ces quelques conseils d’application pour vous aider à obtenir un bronzage optimal avec les produits autobronzants.

    1. Exfoliez votre peau : L’exfoliation de votre peau permet de déloger les cellules mortes. Exfoliez votre peau en douceur avec une éponge-filet de bain, une débarbouillette ou un produit exfoliant pour créer une toile vierge pour l’application de l’autobronzant. Nous vous recommandons de porter une attention particulière aux chevilles, aux genoux et aux coudes puisque ces régions ont tendance à être plus sèches que le reste de votre corps.
    2. Appliquez le produit de bronzage sans soleil une zone à la fois : inutile d’en appliquer sur tout votre corps en même temps. Si vous voulez une couleur uniforme, une application en section peut faciliter les choses. Certaines personnes commencent par la partie supérieure de leur corps et terminent par la partie inférieure. D’autres commencent par le torse, les jambes et les bras, puis terminent avec le reste du corps.
    3. Nettoyez vos articulations : Les articulations, comme les chevilles, les genoux et les coudes, ont tendance à être plus sèches que les autres parties de votre corps, ce qui peut amener ces zones à absorber plus de produit et leur donner une apparence plus foncées. Envisagez de mouiller légèrement une serviette et d’enlever un peu de produit.
    4. Essuyez ou rincez : Certaines lotions autobronzantes se rincent dans la douche, tandis que d’autres sèchent sur la peau et permettent d’enfiler des vêtements ensuite. Assurez-vous de lire les instructions pour déterminer quel type de lotion vous avez.
Vous voulez d’autres conseils pour obtenir un hâle d’été naturel? Lisez notre guide d’application d'autobronzant pour apprendre tout ce que vous devez savoir pour obtenir un bronzage parfait sans soleil.

 

L’utilisation de l’autobronzant est-elle sécuritaire lorsqu’on est enceinte?

Des études récentes ont révélé que la DHA ne représente pas de risque pour les femmes enceintes et les fœtus. Une étude publiée (en anglais) par les U.S. Institutes of Health en 2011 a révélé que lorsqu’on en applique sur la peau, même des concentrations aussi élevées que 15 % avaient des effets minimaux sur le système de seulement 0,5 %.

L’American Pregnancy Association (en anglais) abonde dans le même sens. L’organisation déconseille aux femmes enceintes de se faire bronzer à la plage ou sur un lit de bronzage, mais elle déclare que les lotions autobronzantes sont des solutions de rechange plus sûres. Étant donné le risque potentiel d’absorption, l’association recommande d’utiliser des produits autobronzants uniquement après le premier trimestre.

Malgré l’approbation générale d’une utilisation pendant la grossesse, Hailey Hemmer rappelle aux mères et aux futures mères que « si vous êtes enceinte ou allaitez, consultez votre médecin ou un professionnel de la santé qui connaît bien votre historique de santé avant d’utiliser tout produit autobronzant. »

En général, il est préférable pour les femmes qui sont enceintes ou qui allaitent d’éviter les produits bronzants en aérosol et les cabines de bronzage par vaporisation. Une des multiples raisons derrière cette recommandation est le risque d’inhalation, d’absorption et d’ingestion du produit étant donné que de nombreuses cabines ne comprennent pas de protection pour les yeux, la bouche et les narines. La majorité des médecins déconseillent aussi aux femmes d’éviter les cabines de bronzage UV.

 

Points à retenir

    • Le bronzage UV en salon ou à l’extérieur augmente tous les deux les risques de cancer de la peau. Les lotions autobronzantes offrent donc une solution de rechange beaucoup plus sécuritaire.
    • Même si la dihydroxyacétone provient de sucres simples comme la betterave à sucre et la canne à sucre, elle n’est pas comestible.
    • La pigmentation brune de la peau causée par l’application de lotions ou de crèmes enrichies de DHA est un processus naturel appelé réaction de Maillard.
    • L’utilisation de lotions autobronzantes est relativement sécuritaire pour les mères qui sont enceintes ou qui allaitent, mais elles devraient tout de même consulter leur médecin pour obtenir des conseils médicaux.